Compte rendu de l’enquête métier.

Langage et développement

| par Teddy Payet

Comme certains de vous s’en rappellent, j’ai lancé une petite enquête métier en septembre. Pour resituer le contexte, j’ai réalisé cette enquête dans le cadre de mon bilan de compétences. À un certain stade, nous devons faire une enquête sur les métiers qui nous intéressent le plus par rapport à nos compétences et envies…
En voici le compte rendu.

Remerciement, avant tout

Avant tout, merci à toutes les personnes qui ont répondu à ce questionnaire. Il y a eu 15 réponses. Ce qui est vraiment pas mal pour ce genre d’enquête dans un bilan de compétences.

Le questionnaire et ses résultats

Le questionnaire commençait par votre profil. Et notamment par les métiers suivants :

  • Développeur Web
  • Chef de projet Internet
  • Architecte d’intérieur
  • Designer Produit
  • Designer de mobilier

Si vous lisez bien entre les lignes, vous pouvez comprendre que ceux sont les métiers qui m’intéressent actuellement, à court ou long terme.

  • 14 d’entre vous sont Développeur Web ;
  • 3 Chef de projet Internet ;
  • 3 "autres" (Webmaster, formateur, artiste)

En additionnant, on arrive à plus de 15, bien sûr. Ce qui veut dire, que vous êtes multi-casquettes dans le métier de développeur. Et surtout par le fait que beaucoup d’entre vous sont à leur compte (en auto-entrepreneur ou en petite société).

Une grande partie de parcours pour arriver au métier de développeur Web est le même : un changement de carrière. Peu ou prou était formé à ce métier. Vous avez appris sur le tas.
Tous s’y sont mis car le besoin s’est fait sentir suite à un projet où vous deviez réaliser un site internet. De fil en aiguille, vous avez découvert un nouveau domaine qui vous plaît.

Une journée type est à 50% la suivante :
- une veille technologique (twitter, des sites de référence, mailing list, etc.) ;
- gérer les demandes clients le matin (téléphone, email) ;
- coder jusqu’à plus d’heure ;
- Et faut pas oublier : envoyer des devis, envoyer des factures, répondre à des appels d’offres, prier pour avoir son paiement par la suite.

Le temps de travail est variable selon chacun.

Les principales tâches pour les développeurs web :
- cahier des charges du site internet ;
- réalisation sous SPIP (déclinaison en html de maquette photoshop, intégration html/css, jquery, intégration de plugins…) ;
- développement de plugins pour SPIP ;
- infogérance de serveurs ;
- formation auprès du client pour l’utilisation du site internet sous Spip.

Vous travaillez généralement avec un petit réseau de personnes indépendantes : des graphistes, des référenceurs. Et bien sûr le plus important : le client.
Vous travaillez soit directement avec le client, soit en sous-traitance d’un prestataire.
Vous travaillez seuls mais sans être seuls… :-)

Les connaissances que vous avez :
- PHP/MySQL ;
- javascript ;
- HTML/CSS ;
- Serveur Linux ;

Et les compétences nécessaires :
- bon sens rédactionnel et relationnel ;
- capacité à gérer le stress ;
- organiser ;
- souplesse/adaptabilité ;
- passionné…

Voilà ce que j’en retire aujourd’hui.

Pré-conclusion

J’ai pu constater par cette enquête que la plus grande partie de mes contacts professionnels sont dans le monde de SPIP… Hum… Un chat ne fait pas un chien…
Ce qui forcément me dirige vers ma…

…Conclusion

Ma perspective est de faire une formation pour devenir développeur Web (PHP/MySQL). C’est sûr que je pourrai apprendre le php par moi même avec tous les sites qu’il y a à ce sujet sur le net, mais je suis moi même auto-didacte pour les techniques du web. De ce fait, j’aimerai pouvoir me poser, et apprendre, voir si ce que j’ai appris n’est pas à côté de la plaque… Ou si je n’aurais pas un moyen plus rapide/efficace d’y arriver, une meilleure méthodologie.
Des personnes avec qui j’ai déjà travaillé m’ont "rassuré" sur ma méthode de travail et mes connaissances. C’est vraiment sympa. Mais un retour sur le banc de l’école ne fait pas de mal non plus.

Mais mon projet professionnel ne s’arrête pas là… Il est sur une durée de 4 ans… de formation… Et c’est une autre histoire, un autre article.