Mon réseau ou ma vie en public

Catégorie

| par Teddy Payet

Un long sujet... Ou plutôt un titre qui pourrait être controversé par son interprétation.
Je ne vais pas particulièrement parler de mon réseau professionnel ou amical mais de mon utilisation des réseaux sociaux.

Au début, je n’étais inscrit que sur Facebook. Cela me convenait mais je n’avais pas forcément des infos ’pro’ qui touchent à mes centres d’intérêt comme le webdesign, l’architecture, le design en général ou encore Spip.

Facebook me servait plus pour un contact familiale, retrouver des membres de ma famille et des amis de longues dates. Choses faites.

Cela ne me suffisait pas. J’avais bien entendu parler de twitter mais je n’avais pas encore franchi le pas... Ne sachant pas ’comment’ l’utiliser. Mais j’y reviendrai en tout petit plus tard.

Depuis très longtemps, je lis énormément d’articles/billets sur des sites divers et variés. Mais il est fastidieux de se connecter tous les matins à tous mes sites favoris. Comme j’avais un compte gmail, j’ai décidé d’utiliser GoogleReader. Il existe bien entendu d’autres solutions de ce type : netvibes, et je ne sais plus quoi d’autres. L’avantage de Google reader pour moi était son intégration à mon compte gmail. Ben voyons ! Ça aurait le comble que ça soit autrement !

Le chemin se faisant, j’ajoute toujours plus de feed/rss à Google reader. Voici quelques chiffres à la date d’aujourd’hui :
- Nombre d’abonnements : 274
- Éléments lus : 7 682
- Éléments avec clic : 322

Ce graphique est à relativiser un peu… Dans Google Reader, j’ai étendu mon affichage pour que tous mes RSS se chargent au fur et à mesure de ma navigation du plus ancien au plus récent, de haut en bas. Donc tous les éléments que j’ai “lu” ne sont pas pris en compte…

Voyant beaucoup d’articles très intéressants, j’avais envie de partager tout cela. Alors je franchi le pas et tapote sur mon clavier pour m’inscrire à... Twitter. Pas mal comme interface. Les invitations faites à l’inscription, mes abonnements s’étoffent en essayant de garder un certain ratio 50/50 entre abonnements et abonnés.

Cool. Mon réseau professionnel va prendre vie grâce à twitter. Je partage mes articles de chez Google reader par copier coller d’url sur twitter... Long et fastidieux encore une fois.

Trouvons une solution... Beaucoup de liens sont partagés par le biais de bitly. Testé et adopté.
2 outils pour arriver à twitter... Bon, ça va encore. Bitly me permet de ne pas avoir les immondes urls googleproxy sur twitter...

Google lance Google Plus. Je suis un peu réticent mais je passe le pas, surtout que ce dernier est intégré à Google Reader. Plus qu’un bouton pour partager mes articles. Facile et efficace

Forcément, y a un truc qui me gêne... 2 réseaux à maintenir... Arghhh. Pas moyen de faire une plateforme centralisée ? Nom de d’la...

Mais je continue un peu mes recherches. Et hop ! Je trouve Manageflitter grâce justement un petit sondage auprès de mes abonnés sur twitter. Configuration faite, c’est un bonheur !

Je n’ai qu’à cliquer sur un bouton pour avoir mes ’articles’ favoris autant sur Google plus que sur Twitter.

Et depuis cette trouvaille, je vous inonde d’articles quasi quotidiennement ! N’est-ce pas @_kud ?

Donc, pour résumer, mon cocktail favori :

- Google Reader ;
- Google Plus ;
- ManageFlitter ;
- Twitter.

Et tout cela avec un seul bouton.

Prochaine étape, faire en sorte d’avoir mes partages en affichage étendu sur mon site... Un peu à la paper.li